La puce est le parasite le plus fréquent chez le chien, avec les tiques. Environ 40% des chiens et 60% des chats sont infestés d’avril à octobre. Mais l’hiver, les infestations perdurent car 20% resteront infestés à cette saison.

 

1. Un cycle de développement des puces qui conduit à une infestation exponentielle

Grâce à son repas de sang sur le chien ou le chat qu’elle parasite, la puce femelle peut pondre ses oeufs, invisibles à l’oeil nu, qui tomberont sur les sols dans la maison.

La prolifération est énorme : une puce femelle pond 50 oeufs par jour pendant plus de 100 jours. Cela correspond à quelques milliers d’oeufs de puces dans la maison pendant les 3 mois qui suivent leur présence sur l’animal si on n’agit pas rapidement.
D’où l’importance de traiter tous les animaux du foyer mais aussi la maison.

2. Traiter l’animal et la maison pour stopper l’infestation et la prolifération des puces

 

Pour protéger voire traiter l’animal contre les puces, il faudra opter pour un antiparasitaire externe actif contre tous les stades de développement des puces (oeufs, larves et adultes). Les traitements devront être poursuivis même en période hivernale.
L’habitat doit être traité car 5 puces adultes visibles sur l’animal correspondent à 95 puces en développement dans l’habitation.

Il faudra veiller à traiter les zones de localisation privilégiées par les puces après passage de l’aspirateur et nettoyage de zones préférentielles pour les puces : les moquettes, les plinthes, les tapis, les sommiers, les paniers des animaux parasités, les canapés, entre les lames des parquets, au niveau des joints abîmés des carrelages.

 

3. Les puces sont à l’origine de diverses maladies


Certains chiens sont allergiques à la salive de puce rejetée lors de ses piqûres. En plus des bien connues démangeaisons, cette Dermite Allergique aux Piqûres de Puces (D.A.P.P.) peut occasionner des dépilations étendues sur les flans et la croupe du chien atteint, des plaques rouges sur la peau voire des surinfections bactériennes  au niveau des zones de léchage. Le chien se lèche pour soulager ces “gratouilles gênantes” liées aux puces.

De plus, les puces peuvent héberger et transmettre aux chiens et chats infestés des vers digestifs suite au léchage car ils avalent alors des puces.

En conclusion, lorsque l’on observe sur le pelage de ses animaux des puces adultes (petits grains noirs visibles dans les pelages clairs), il faudra penser à : traiter son animal contre les puces, déparasiter la maison et bien vermifuger son animal.