Le vétérinaire vaccine le chat contre cinq maladies majeures afin d’aider son système immunitaire à produire plus vite des anticorps pour mieux le protéger lors de mise en contact avec les agents infectieux des maladies concernées.

Dès l’âge de deux mois environ, le calendrier vaccinal du chaton  peut débuter avec : le Coryza, la Panleucopénie féline, la Leucose féline et la Chlamydiose. Un rappel a lieu un mois plus tard pour ces quatre maladies avec ajout de la vaccination contre la Rage. Ensuite, les rappels ont lieu avec une fréquence régulière selon le protocole établi par le vétérinaire qui dépend de divers facteurs (le mode de vie du chat (en intérieur ou en extérieur), selon l’immunité du chaton transmise par la mère…).

1. Le Coryza du chat, une maladie virale très contagieuse

En présence d’un chat qui présente une rhinite, une conjonctivite et une inflammation de la langue : songez au coryza. Le chat infesté présente beaucoup de larmoiements, du jetage au niveau de son museau et éternue souvent. Quand la langue est touchée, le chat ne pouvant plus s’alimenter normalement peut devenir anorexique. Les chats se contaminent via les éternuments de leurs congénères.

2. La Panleucopénie féline (dite aussi « Typhus du chat »)

Cette maladie très contagieuse se traduit par une prostration très forte du chat atteint, une anorexie, des diarrhées et vomissements (parfois on observe du sang dans les selles). Due à un virus très résistant dans l’environnement, elle est très contagieuse entre chats et mortelle. Les chats se contaminent entre eux soit par un objet contaminé soit par l’intermédiaire des selles d’un autre chat infesté.

3. La Chlamydiose, maladie potentiellement mortelle chez les jeunes chatons

Elle se traduit chez le jeune chat par une conjonctivite et une rhinite contagieuses.
Les complications sous forme de pneumonies sont possibles.

4. La Leucose féline, aussi appelée « Sida du chat »

Cette maladie contrairement à ce que son nom peut faire craindre n’est pas transmissible à l’homme. La leucose féline ne touche que les chats et aucune autre espèce animale.  Elle est due au virus leucémogène félin (FeLV) qui suite à une immunodépression du chat atteint peut se déclarer (comme le SIDA chez l’Homme). Le virus se transmet de différentes façons : par le sang au niveau des plaies de griffures, par les urines, via la salive…
Le chat peut aussi rester séropositif (« porteur sain » sans symptôme visible). Un chat qui ne serait pas vacciné dans les règles peut déclarer un typhus et un coryza.

5. La Rage

Sa vaccination est indiquée pour les chats vivants en France et pour ceux qui quitteraient le territoire. La vaccination contre la rage peut être demandée par certaines pensions félines, hôtels pour chats ou hôtels, campings. Aussi est-il bon de se renseigner au préalable du fait du délai d’activation de 3 semaines du vaccin. 

Demandez conseil à votre vétérinaire qui vous indiquera les vaccins à faire réaliser pour protéger votre chat selon son mode de vie et la fréquence des rappels. Toutes les informations seront annotées dans le carnet de vaccination de votre animal.